Cover image
Normal view MARC view ISBD view

Asseoir l'autorité monarchique par l'impôt au sortir des guerres de Religion [Texte imprimé] : la fiscalité royale en Normandie, 1585-1610 / Marie Laperdrix,...

Auteur principal: Laperdrix, Marie, 1985-..., AuteurAuteur secondaire: Poncet, Olivier, 1969-..., DirecteurAuteur collectivité secondaire: Ecole nationale des chartes, Paris, Donneur de gradesLangue:Français ; of summary, Anglais ; of summary, Anglais.Pays: France.Publication:[S.l] : [S.n], 2010, 112660Description: 2 vol. (405 p.) : ill. ; 30 cmRésumé: Cette thèse est consacrée au contentieux fiscal en Normandie au tournant du XVIIe siècle vu à partir de l étude des archives de la cour des aides de Rouen, qui juge en appel de l impôt royal (direct ou indirect). En effet, la fiscalité, l économie française et les révoltes dites  populaires  au XVIIe siècle ont été très bien étudiées, alors que l évolution de l impôt royal sous les règnes d Henri III et d Henri IV est encore mal connue. Cette étude permet ainsi de comprendre plus en détails la mutation de l État moderne à la suite des guerres de Religion, et ce, dans le contexte de reconquête progressive de la Normandie par Henri IV à partir de 1589. Dans cette optique, une première partie s attache à redéfinir la cour des aides et son fonctionnement entre 1585 et 1610. Au-delà de son histoire administrative, est abordé le rôle joué par les officiers des aides et par ses présidents successifs dans la prise de décision judiciaire. Ensuite, l analyse sérielle des arrêts sur rapport de la chambre du conseil de cette cour permet de dresser un panorama précis du contentieux fiscal normand, dans lequel l impôt indirect occupe une place de plus en plus importante. L utilisation des outils informatiques (base de données ou cartographie) permet, à ce titre, de restituer l ampleur et la géographie de ces phénomènes socio-économiques. De même, ces arrêts apportent des précisions intéressantes sur les acteurs de ce contentieux qu ils soient nobles, bourgeois des villes ou simples particuliers. Enfin, ces mêmes archives nous permettent de replacer cette institution dans l histoire administrative et judiciaire de la France du XVIIe siècle. La perte d'autonomie de la cour des aides et le rôle prépondérant joué, entre autres, par les élus à la fin du règne d Henri IV semblent être le signe avant-coureur du passage de la Normandie d'un pays d'états à un pays d'élection, bien avant la suppression officielle de ses états provinciaux en 1655; Studying the taxation and the financial system in Normandy, through the archives of its Court of Aids, a sovereign court which judges the irregular actions of collecting royal taxes, reveals the great diversity of fees established in France at the end of the 16th century. The evolution of the tax system shows the importance of indirect taxes such as salt taxes (gabelle), sales taxes (aides) and transit fees (traites) after the defeat of the Catholic League in Normandy by the troops of Henry IV of France in 1594. The analysis of its archives with new technologies (database and map making software) emphasizes the failure of the royal tax system in Normandy which concerns essentially the taille and the gabelle. The tax system underlines the reforms of Henry IV to modernize the state and to overcome the  feudal  monarchy, thanks to the first reforms of Henry III, who tried to set up these taxation reforms without success in the 1580s. The fiscal actions of the taille are connected with those of the gabelle. It reveals the first rebellions of Norman inhabitants against the royal tax system long before the 17th century well-known rebellions called the revolt of the Nu-pieds against local authorities and the king. Their first victims were the tax collectors and the soldiers who protected them. The Court of Aids seems to be an important tool for Henry IV to recover his authority over Normandy after the troubles of the Catholic League. He succeeded in reducing the power of the nobility and the elite (the bourgeoisie and merchants) to nothing by using the tax system. These archives underscore the growing influence of the élus according to the king's wishes. Moreover, this sovereign court and its archives show that Normandy is then part of the Kingdom of France, and not a self-governing state. In fact, Normandy had already been a pays d'élection since the French Wars of religion, although it lost its provincial estates officially in 1655..Bibliographie: Bibliogr.p.26-39.Note de thèse: .Sujet - Nom commun: 112703 | 112704
Tags from this library: No tags from this library for this title. Add tag(s)
Log in to add tags.
    average rating: 0.0 (0 votes)

Consultation soumise à l'autorisation préalable de l'auteur

Bibliogr.p.26-39

Thèse diplôme d'archiviste-paléographe Histoire des institutions. Epoque moderne Paris, ENC 2010

Cette thèse est consacrée au contentieux fiscal en Normandie au tournant du XVIIe siècle vu à partir de l étude des archives de la cour des aides de Rouen, qui juge en appel de l impôt royal (direct ou indirect). En effet, la fiscalité, l économie française et les révoltes dites  populaires  au XVIIe siècle ont été très bien étudiées, alors que l évolution de l impôt royal sous les règnes d Henri III et d Henri IV est encore mal connue. Cette étude permet ainsi de comprendre plus en détails la mutation de l État moderne à la suite des guerres de Religion, et ce, dans le contexte de reconquête progressive de la Normandie par Henri IV à partir de 1589. Dans cette optique, une première partie s attache à redéfinir la cour des aides et son fonctionnement entre 1585 et 1610. Au-delà de son histoire administrative, est abordé le rôle joué par les officiers des aides et par ses présidents successifs dans la prise de décision judiciaire. Ensuite, l analyse sérielle des arrêts sur rapport de la chambre du conseil de cette cour permet de dresser un panorama précis du contentieux fiscal normand, dans lequel l impôt indirect occupe une place de plus en plus importante. L utilisation des outils informatiques (base de données ou cartographie) permet, à ce titre, de restituer l ampleur et la géographie de ces phénomènes socio-économiques. De même, ces arrêts apportent des précisions intéressantes sur les acteurs de ce contentieux qu ils soient nobles, bourgeois des villes ou simples particuliers. Enfin, ces mêmes archives nous permettent de replacer cette institution dans l histoire administrative et judiciaire de la France du XVIIe siècle. La perte d'autonomie de la cour des aides et le rôle prépondérant joué, entre autres, par les élus à la fin du règne d Henri IV semblent être le signe avant-coureur du passage de la Normandie d'un pays d'états à un pays d'élection, bien avant la suppression officielle de ses états provinciaux en 1655

Studying the taxation and the financial system in Normandy, through the archives of its Court of Aids, a sovereign court which judges the irregular actions of collecting royal taxes, reveals the great diversity of fees established in France at the end of the 16th century. The evolution of the tax system shows the importance of indirect taxes such as salt taxes (gabelle), sales taxes (aides) and transit fees (traites) after the defeat of the Catholic League in Normandy by the troops of Henry IV of France in 1594. The analysis of its archives with new technologies (database and map making software) emphasizes the failure of the royal tax system in Normandy which concerns essentially the taille and the gabelle. The tax system underlines the reforms of Henry IV to modernize the state and to overcome the  feudal  monarchy, thanks to the first reforms of Henry III, who tried to set up these taxation reforms without success in the 1580s. The fiscal actions of the taille are connected with those of the gabelle. It reveals the first rebellions of Norman inhabitants against the royal tax system long before the 17th century well-known rebellions called the revolt of the Nu-pieds against local authorities and the king. Their first victims were the tax collectors and the soldiers who protected them. The Court of Aids seems to be an important tool for Henry IV to recover his authority over Normandy after the troubles of the Catholic League. He succeeded in reducing the power of the nobility and the elite (the bourgeoisie and merchants) to nothing by using the tax system. These archives underscore the growing influence of the élus according to the king's wishes. Moreover, this sovereign court and its archives show that Normandy is then part of the Kingdom of France, and not a self-governing state. In fact, Normandy had already been a pays d'élection since the French Wars of religion, although it lost its provincial estates officially in 1655.

There are no comments for this item.

Log in to your account to post a comment.